Vendredi 22 février 2019 à 13:07

 C'est le mot, je me sens comme une coquille vide, un coquillage à qui on a enlevé toute son essence. C'est joli de l'extérieur, la nacre brille, mais en réalité je suis mort et il n'y a plus rien à l'intérieur.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clavie.cowblog.fr/trackback/3279425

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast