C'est le mot, je me sens comme une coquille vide, un coquillage à qui on a enlevé toute son essence. C'est joli de l'extérieur, la nacre brille, mais en réalité je suis mort et il n'y a plus rien à l'intérieur.